Le GTI de la police de Québec peut maintenant intervenir lors d'une prise d'otage ou impliquant un tireur actif

Une belle reconnaissance pour le SPVQ pour la qualité de son Groupe Tactique d'Intervention

Le Groupe Tactique d'Intervention de la police de Québec peut maintenant prendre en charge toutes les interventions lors d'une prise d'otage ou impliquant un tireur actif, ce qui n'était pas le cas auparavant en raison du niveau de service 4. Seule la Sûreté du Québec pouvait intervenir dans de telle situation.

L'annonce a été faite aujourd'hui par ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, Mme Geneviève Guilbault.

Cette annonce permettra ainsi au GTI de la police de Québec d'intervenir plus rapidement et augmenter l'efficacité des interventions, en plus de simplifier le déroulement des opérations.

gti spvq groupe tactique DSC 8790

Le GTI du SPVQ a été mis en place il y a plus de 10 ans. Visiblement, le gouvernement reconnait donc ainsi l'expertise exemplaire du Groupe Tactique d'Intervention de la police de Québec.

La Ministre Geneviève Guilbault a indiqué:

«Non seulement nous reconnaissons l'expertise que les policiers possèdent, mais nous croyons que la proximité rehaussera l'efficacité des services et la sécurité des citoyennes et des citoyens.»

Robert Pigeon, directeur du service de police de la Ville de Québec a indiqué:

« Le parcours du GTI a débuté au SPVQ il y a plus de dix ans et je suis fier de voir que ce parcours se poursuit en ajoutant les activités policières reliées à l'intervention en situation de prise d'otage aux services que cette unité offre déjà. Je souhaite remercier la Ministre Geneviève Guilbault d'avoir donné son autorisation et reconnu notre expertise en nous permettant de fournir des services additionnels aux activités reliées au niveau de service 4, dont entre autres les activités policières reliées à la prise d'otage.»

gti spvq groupe tactique DSC 8787

Dérogation au Règlement sur les services policiers

La ministre permet une dérogation au Règlement sur les services policiers que les corps de police municipaux et la Sûreté du Québec doivent fournir selon leur niveau de compétence. En effet, en vertu de l'article 70 de la Loi sur la police, le SPVQ doit rendre, sur le territoire relevant de sa compétence, les services de niveau 4. Cette disposition prévoit également que c'est la Sûreté du Québec qui assure les services de niveau supérieur à celui requis d'un corps de police municipale, à moins que la ministre n'autorise celui-ci à fournir les services d'autres niveaux qu'il détermine, ce qui est le cas actuel.

Source: Cabinet de la vice-première ministre et ministre de la Sécurité publique