La GRC fait une saisie de produits pharmaceutiques contrefaits

La GRC a procédé mercredi matin à l'arrestation de deux individus soupçonnés d'opérer un réseau de trafic et d'exportation de centaines de milliers de produits pharmaceutiques contrefaits.

Les perquisitions effectuées dans le Vieux-Longueuil et à Saint-Hubert ont mené à la saisie de plusieurs centaines de milliers de comprimés contrefaits présumés contenir de l'étizolam et de la méthamphétamine.

Du matériel relié à l'ensachement de stupéfiants ainsi qu'à la préparation d'envois postaux a également été retrouvé sur les lieux.

EyZpVs XIAI6j5s

Trafic et exportation par la poste

Selon la GRC, l'enquête a débuté suite à la saisie, par les autorités américaines, de quatre colis en provenance du Québec, contenant des milliers de comprimés pharmaceutiques contrefaits, principalement du Xanax et autres formes génériques.

Les enquêteurs de la GRC ont par la suite initié l'enquête en sol québécois et ont retracé l'organisation criminelle à l'origine des envois. Ils ont notamment découvert qu'une fois les transactions d'achat conclues, les colis contenant les comprimés contrefaits étaient acheminés aux clients des États-Unis, mais aussi du Québec et d'ailleurs au Canada, par l'entremise de différentes compagnies d'expédition à partir de Montréal et ses environs.

Dépôt d'accusations
Les individus ont été rencontrés par nos enquêteurs et ont été relâchés en attendant la suite des procédures. Ils feront ultérieurement face à des chefs d'accusation en vertu de la Loi réglementant certaines drogues et autres substances, notamment de trafic et d'exportation de substances illégales.

Informations et images provenant de la GRC via ommuniqué de presse. 

 

Météo pour Québec

Vous avez besoin d'aide?
Vous pouvez communiquer avec la ligne 1 866 APPELLE (1 866 277-3553), de l’Association québécoise de prévention du suicide qui est accessible 24h sur 24.

16607721798077944308