MERCI DE NOUS SUIVRE !

Vous êtes des milliers de lecteurs et lectrices à consulter Zone911 et ce, quotidiennement depuis 17 ans. Nous tentons de faire de notre mieux pour continuer à vous informer, 7 jours sur 7, 24h, malgré la situation difficile causée par la COVID-19. ZONE911 continue à vous informer. 
MERCI ENCORE ! 

 

CORONAVIRUS (COVID-19) EN DIRECT

Au Québec, en date du 6 avril 2020 à 13h

La situation est la suivante: 

8580 CAS CONFIRMÉS
+ 636

121 personnes décédées
+27
533 personnes hospitalisées
+8
164 personnes aux soins intensifs
+10
2942 personnes sous investigation
91 533 analyses négatives (cas infirmés)

Pour ralentir la propagation : RESPECTEZ LES CONSIGNES, restez à la maison, aucune visite, lavez vos mains souvent, éternuez / toussez dans votre coude, aucun rassemblement extérieur et intérieur et évitez les déplacements non essentiels entre les régions, villes et quartiers.

Si la COVID-19 vous inquiète ou si vous avez des symptômes :
Québec : 418 644-4545, Montréal : 514 644-4545, Montérégie : 450 644-4545, Outaouais : 819 644-4545, ailleurs au Québec : 1 877 644-4545

Voici l'outil d'auto-évaluation des symptômes COVID-19 - https://ca.thrive.health/covid19/fr 

Panne de courant: Deux personnes se retrouvent à l’hôpital

La nuit dernière les services d’urgence sont intervenus dans une résidence de la rue des Sauterelles dans le secteur de St-Augustin-de-Desmaures.

Deux personnes âgées dans la soixantaine présentaient une intoxication au monoxyde de carbone.

Elles ont été prises en charge par les paramédics et ont été transportées au centre hospitalier.

Selon les intervenants, une génératrice pour faire fonctionner des pompes submersibles serait en cause. Un taux de monoxyde aurait grimpé à 400 ppm dans l’une des pièces de la résidence.

On ignore si la résidence était équipée d’un détecteur de monoxyde de carbone.

 

Selon le site de la Ville de Québec, le monoxyde de carbone est inodore et incolore, ce gaz, lorsque respiré, entre dans le sang et prend la place de l’oxygène. C’est pourquoi il est important de se munir d’un avertisseur de monoxyde de carbone pour le détecter.

En 2015, pas moins de 30 appels ont été enregistrés au SPCIQ pour ce type d’intervention.

Lorsque l’exposition au monoxyde de carbone est légère ou modérée, la victime peut avoir des nausées, des vertiges et des maux de tête.

Le SPCIQ rappelle aux citoyens que seul un avertisseur de monoxyde de carbone peut vous alerter de la présence de ce gaz.