ESPACE PUBLICITAIRE
Nos plans inclus : BANNIÈRE + FACEBOOK + PUBLIREPORTAGE + OFFRE D'EMPLOI 
Pour atteindre une nouvelle clientèle. Service personnalisé, rapide et efficace ! Communiquez avec Zone911. 

ENVOYEZ-NOUS VOS IMAGES ET INFORMATIONS!  Vous voulez nous rapporter une intervention? Voir la section contact pour envoyer vos images ou via la ZONE D'INFORMATION WEB pour des informations anonymes.

La police municipale de Mont-Tremblant disparait, place à la Sûreté du Québec

Depuis aujourd'hui, c'est maintenant la Sûreté du Québec qui couvre la municipalité de Mont-Tremblant. Les citoyens de Mont-Tremblant auront accès aux services de police de la Sûreté du Québec.

La Sûreté du Québec procède à l’intégration du Service de police de la Ville de Mont-Tremblant au sein de son organisation.

Cette intégration fait suite à l’annonce faite à ce sujet, le 2 février dernier, par la vice-première ministre, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, Mme Geneviève Guilbault.

Après plusieurs mois de travail intensif avec ses partenaires afin de préparer une transition harmonieuse et efficace pour toutes et tous, c’est un honneur, pour la Sûreté du Québec, d’accueillir aujourd’hui ses nouveaux membres, a indiqué la Sûreté du Québec.

Au total, c'est 46 policiers et 7 membres civils sont intégrés à la Sûreté du Québec.

les citoyens doivent désormais composer le 310-4141 ou le *4141. En cas d’urgence, il est toujours approprié de composer le 911.

Cette expertise venant de cette nouvelle équipe est très précieuse et constitue une grande richesse pour la Sûreté du Québec. Je suis convaincue que ces nouveaux membres sauront poursuivre, avec nous, leur belle contribution à la mission de la sécurité publique, et ce, pour le plus grand bénéfice des citoyens et citoyennes de la MRC des Laurentides. » Johanne Beausoleil, directrice générale par intérim de la Sûreté du Québec

Rappelons qu'il y a eu un long combat contre cette intégration.

La Fédération des policiers et policières municipaux du Québec (FPMQ) et la Fraternité des policiers de la ville de Mont-Tremblant (FPMTT) avaient dénoncé la décision considérée comme étant antidémocratique de la ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault. Des recours juridiques avaient été entrepris pour faire annuler la décision de la ministre.

 

 

PUB ESPACE EXCLUSIF

16607721798077944308