ESPACE PUBLICITAIRE
Nos plans inclus : BANNIÈRE + FACEBOOK + PUBLIREPORTAGE + OFFRE D'EMPLOI 
Pour atteindre une nouvelle clientèle. Service personnalisé, rapide et efficace ! Communiquez avec Zone911. 

TÉMOIN D'UN ÉVÉNEMENT?  - INFORMEZ-NOUS - ENVOYEZ-NOUS VOS IMAGES !  Via la section contact ou via la ZONE D'INFORMATION WEB pour des informations anonymes.

DEUX BONNES NOUVELLES : Une autre réanimation réussie par des paramédics et policiers et un autre accouchement

Que des bonnes nouvelles pour les paramédics de la CTAQ 

Un homme de 63 ans a été réanimé grâce à l'intervention rapide des services de secours de trois paramédics dont un qui était en congé, et des policiers. La réponse rapide à l'intervention a permis de réanimer la victime. 

C'est «un superbe travail d'équipe qui a débuté par les manoeuvres d'un paramédic en civil, Louis Forcier, qui est arrivé le premier sur les lieux, avec les policiers qui ont fait équipe avec lui... puis, notre duo de paramédics qui est arrivé en renfort», a indiqué la CTAQ sur sa page Facebook.

L'homme, dans l'ambulance, avait repris conscience et parlait avec eux.

Les bonnes nouvelles se sont succédé cette semaine avec au deux réanimations réussis par les paramédics de la CTAQ. Rappelons que le taux de survie est de 1 sur 10 lorsqu'une personne subit un arrêt cardiaque. Selon le site de coeuretavc.ca,  les victimes ont deux fois plus de chances de survivre si un témoin effectue la RCR sans tarder.

Selon un document de la CNESST, l'arrêt cardiaque est l'une des principales causes de décès au Québec. La défibrillation rapide, une intervention visant à rétablir un rythme cardiaque normal chez un patient atteint de fibrillation, constitue l'intervention la plus apte à augmenter le taux de survie en cas d'arrêt cardiaque. Le délai entre l'arrêt cardiaque et la défibrillation est le facteur déterminant de la réussite de la tentative de réanimation. En effet, la probabilité de survie diminue de 7 à 10 % par minute écoulée après un arrêt cardiaque. Si la personne en fibrillation ne fait pas l’objet de manoeuvres de défibrillation dans les 12 minutes qui suivent l'arrêt cardiaque, le taux de survie se situe à 5%.

Un autre accouchement réussi pour deux paramédics.

Selon la page Facebook de la CTAQ, dans la journée de vendredi,  deux autres paramédics ont procédé à un accouchement réussi.

Il s'agit de Laurence Lessard et Jérôme Marchand. Ceux-ci ont aidé une maman à mettre au monde un garçon de 8 livres.

Maman et bébé se porterait bien. 

C'était une première expérience pour nos ces deux paramédics, a indiqué la CTAQ. De plus, il s'agit du deuxième accouchement fait par des paramédics cette semaine.

Source: CTAQ

soulignerunebonne2

16607721798077944308