Cinq pompiers de Montréal testés positifs au Covid-19

Communiqué

L'Association des Pompiers de Montréal fait le point en lien avec la COVID-19 qui vient de toucher un 5e pompier montréalais

L'Association des Pompiers de Montréal s'est déclarée très préoccupée aujourd'hui par les impacts qui découlent de résultats positifs à la COVID-19 de 5 de ses pompiers, qui travaille aux casernes 41 et 76, puis, à la caserne 35.

C'est ce qu'a fait savoir aujourd'hui le président de l'Association, Chris Ross, en précisant que déjà le cas des 5 pompiers testés positifs, avait entraîné du même coup leur mise en isolement et le confinement de plus de 35 pompiers ayant gravité, dans chacune des casernes, dans l'environnement immédiat de ceux-ci.

« Le confinement de certains pompiers a été également nécessaire après qu'ils eurent pratiqué une intervention d'urgence pour un malaise cardiaque sur un citoyen infecté, selon toute vraisemblance, par le coronavirus », a précisé le président de l'Association des Pompiers de Montréal, disant craindre une dangereuse prolifération de ce type de cas.

C'est donc dans l'optique d'une protection optimale de ses membres, que l'Association des Pompiers de Montréal a conclu une entente de principe avec la partie patronale, au cours des dernières heures, visant essentiellement à réduire les risques que la maladie de la COVID-19 ne soit pas transmise à ses membres, au travail, et à éviter ainsi le risque de propager la contagion au sein des troupes qui font partie des forces vives de première ligne auprès du public. « Nous devons envisager le pire et anticiper ce qui pourrait être la perte de plusieurs autres éléments », a dit monsieur Ross en stipulant que l'objectif prioritaire de l'entente était de s'assurer de pouvoir maintenir un personnel suffisant en santé pour être en mesure de continuer à agir dans la prestation de services de première ligne.

Pour le président de l'ADPM, le travail de proximité, en casernes, fait historiquement appel à un comportement naturellement grégaire qui doit être pris en compte dans l'exécution du travail, à l'interne et à l'externe, auprès du public pour éviter la propagation de la contagion, à raison de plus que l'impact potentiel peut engendrer un effet domino qui deviendrait dramatique.

« Nous traitons avec un phénomène à une échelle que nous n'avons jamais vue auparavant, et pour que nous puissions continuer à protéger les citoyens et citoyennes de Montréal, il faudra du courage, de la collaboration et des sacrifices de la part de mes membres » a poursuivi monsieur Ross, affirmant que ses membres étaient plus que prêts à relever le défi.

L'entente comprend plusieurs changements temporaires à la convention collective, y compris la suspension de tous les congés et vacances jusqu'au 30 juin, au moins. Il installe également une nouvelle séquence de rotation du travail et des changements au modèle de dotation qui limiteront les risques de contamination croisée entre les casernes.
« Je salue le courage de mes membres ainsi que l'administration de Valérie Plante et du Service de sécurité-incendie (SIM) pour ces changements » a conclu le leader syndical.

SOURCE Association des pompiers de Montréal

 

Tags: