ESPACE PUBLICITAIRE
Nos plans inclus : BANNIÈRE + FACEBOOK + PUBLIREPORTAGE + OFFRE D'EMPLOI 
Pour atteindre une nouvelle clientèle. Service personnalisé, rapide et efficace ! Communiquez avec Zone911. 

Vous avez des informations, vous êtes témoin d'un événement.
N'hésitez pas, informez-nous et nous ferons les vérifications nécessaires. Vos informations nous aident à suivre les événements des intervenants et ainsi pouvoir vous informer par la suite. Vous pouvez passer par la Zone d'information web, une interface confidentielle, aucun nom et courriel n'est demandé. Seul votre message sera reçu sans possibilité de vous contacter. Vous pouvez aussi passer par la section contact.
De ZONE911

SPVM : Visiter des personnes aînées isolées - Un geste qui donne d'excellents résultats

Du 15 mai au 15 juin 2021, sur l’ensemble du territoire montréalais, le SPVM a mené une opération hors de l'ordinaire et qui a visiblement été un grand succès à tous les niveaux.

Voici les informations via le communiqué de presse.

Qui sont impliqués ? Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), la Direction régionale de santé publique (DRSP) du CIUSSS du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal et leurs partenaires.

Selon le SPVM, la première édition de cette opération a été déployée en 2020, en raison de la situation précaire que la pandémie avait entraînée pour certaines personnes aînées vulnérables, plus particulièrement pour celles demeurant seules, isolées dans leur domicile ou n’étant pas connues des services de santé, sociaux ou communautaires.

Voici le bilan de cette année. 

Au total, les équipes d'intervenants ont frappé à 20 750 portes.

9 597 d’entre elles se sont ouvertes ce qui a permis aux équipes de sensibiliser le voisinage à la prévention de la maltraitance, du vol et de la fraude auxquels des personnes aînées auraient pu être exposées.

VL PorteaPorteAines 1

Au final, ces équipes ont visité 4 794 personnes âgées de 65 ans et plus dont 652 d’entre elles avaient plus de 85 ans.

Elles ont également dirigé les personnes aînées dans le besoin vers les ressources d’aide appropriées et assuré un suivi personnalisé.

Compte tenu de la campagne de vaccination contre la COVID-19 en cours, les équipes ont également renseigné les personnes visitées sur les cliniques et les ressources à leur disposition.

VL PorteaPorteAines 4

Une mobilisation et une concertation des partenaires sans précédent

Cette année, le nombre de partenaires ayant participé à l’Opération a dépassé toute attente. En effet, 89 partenaires ont répondu « oui » à l’appel, comparativement à 32, l’an dernier.

Parmi ceux-ci, les intervenants de 73 organismes communautaires ont accompagné les policiers et les cadets des 30 postes de quartier du SPVM. Une nouveauté en 2021 : des intervenants de neuf CLSC ont représenté les cinq grands CIUSSS de Montréal.

Cette mobilisation et cette concertation sans précédent a facilité la prise en charge de personnes aînées dans le besoin tout en offrant un éventail de services élargis, tant institutionnels que communautaires. Ainsi, plusieurs personnes rencontrées nécessitaient des services de soutien à domicile et d’accompagnement lors de rendez-vous médicaux ou pour faire les courses. Ces personnes ont à la fois été prises en charge par le CLSC de leur secteur, mais elles se sont vues offrir des services complémentaires par des organismes communautaires tels que de l’accompagnement et de l’aide alimentaire.

 

Faits saillants

Événements criminels de maltraitance

Au total, les policiers ont rédigé deux rapports d’événements criminels de maltraitance.

À titre d’exemple, des policiers ont procédé à l’arrestation d’un jeune homme de 28 ans pour voies de fait sur sa grand-mère de 75 ans et il a été détenu.

Pour la victime, cette intervention a mis fin à deux ans de maltraitance financière, physique et psychologique de la part de son petit-fils qui vivait chez elle et qu’elle était incapable d’évincer, a indiqué le SPVM.

Elle a pu bénéficier du soutien du CAVAC et d’un CLSC.

Son petit-fils, lui, a eu pour conditions de ne pas entrer en contact avec la victime, de résider à une autre adresse et de se présenter en cour pour des accusations de voies de fait.

Demande de services de santé, psychosociaux et communautaires

Au total, les policiers ont rédigé 33 rapports d’événements afin de pouvoir assurer un suivi auprès de personnes aînées rencontrées qui étaient dans le besoin, comparativement à 14 l’an dernier.

Ces rapports concernaient principalement des besoins pour des services de santé, psychosociaux et communautaires. En outre, les besoins de personnes visitées ont fait l’objet de 27 demandes de services auprès de CLSC (chaque personne pouvant avoir plus d’un besoin).

• 21 de ces demandes concernaient un besoin de soutien à domicile pour les activités quotidiennes ou une aide à l’hygiène personnelle de personnes aînées ou de celles de leurs conjoints. Parmi les couples rencontrés et référés à un CLSC, il arrivait qu’une des deux personnes ne puisse plus s’occuper de son conjoint compte tenu de sa condition : maladie d’Alzheimer ou de Parkinson sévère, amputation, état mental perturbé par de nombreux deuils liés à la COVID, notamment.

• Sept personnes aînées visitées avaient besoin d’un soutien psychologique.

• Trois personnes aînées rencontrées ont été transportées dans un centre hospitalier dont un homme souffrant d’emphysème, qui vivait isolé, au 3e étage d’un immeuble sans ascenseur, et ne pouvait donc pas sortir de chez lui.

Suivis en cours ou à venir

À la suite de l’Opération, de nombreuses personnes recevront également des services d’organismes communautaires : popote roulante, appels d’amitié ou de sécurité, aide au transport, accompagnement pour rendez-vous médicaux, etc.

D’autre part, plusieurs personnes visitées ont manifesté l’intention de faire du bénévolat. Certaines se sont plaintes de situations les préoccupant : une au sujet d’incivilités dans le quartier; trois des dangers encourus par les piétons. Les policiers en ont pris bonne note et réaliseront des plans d’intervention en conséquence, a indiqué le SPVM.

Par ailleurs, le nombre de signalements de situations possibles de maltraitance envers des personnes aînées a connu une hausse cette année. Des citoyens rencontrés, soit des parents, des proches ou des voisins, ont rapporté des cas où des personnes pourraient vivre de telles situations dans leur secteur. Avec l’information recueillie, les policiers pourront prévenir des cas de maltraitance envers des personnes aînées, ou intervenir auprès des victimes, référer celles-ci aux ressources appropriées ou les accompagner à travers le processus judiciaire, s’il y a lieu.

Un appel à la bientraitance des personnes aînées

Le SPVM et la DRSP du CIUSSS du Centre-Sud remercient très sincèrement tous les policiers, cadets, bénévoles et intervenants des organismes partenaires qui ont participé à l’opération « Visiter une personne aînée isolée ». Forts du succès connu pour une deuxième année consécutive, cette opération sera de retour en 2022.

Le SPVM, la DRSP du CIUSSS du Centre-Sud et leurs partenaires invitent également l’ensemble des citoyens, parents, proches et voisins, à avoir un œil bienveillant sur les personnes aînées de leur entourage et à prendre régulièrement de leurs nouvelles.
Ensemble, nous devons oser agir pour la bientraitance des personnes aînées !

Source : Communiqué de presse SPVM

Tags:

PUB ESPACE EXCLUSIF

16607721798077944308