La fraude ça touche tout le monde ! Voici des informations et des conseils

Mars, mois de la prévention de la fraude

Le Service de police de Québec invite les citoyens à la prudence et donne quelques conseils afin de lutter contre la fraude.

La fraude par internet est en augmentation, année après année, de plus en plus de personnes se font frauder. Depuis le début de la pandémie combiné au télétravail, la fraude par internet est en forte hausse.

Dans le cadre du mois de la prévention de la fraude, le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) sensibilisera les citoyens aux stratagèmes de fraude les plus courants sur son territoire.

Les fraudeurs ciblent les personnes aînées pour leur vulnérabilité, a indiqué le SPVQ. Toutefois, «sachez qu’au cours de 5 dernières années, 38 % des dossiers de fraude touchaient les 26-44 ans contrairement à 14 % pour les 65 ans et plus» a précisé le service de police. Alors la croyance que ce sont les majoritairement des personnes âgées qui se font frauder est erronée.

Les fraudeurs visent tout le monde.

La fraude touche tout e monde, des jeunes aux personnes âgées, des consommateurs aux grandes entreprises.

Afin de se protéger, le service de police qu'il est «primordial de savoir reconnaître différents stratagèmes de fraude pour pouvoir les contrer et les signaler». Les citoyens sont donc invités à consulter le ville.quebec.qc.ca/fraude.

Les meilleurs conseils de prévention

• Fiez-vous à votre instinct. Si c’est trop beau pour être vrai, il s’agit probablement d’une arnaque.

• Peu importe la raison, ne jamais divulguez d'informations bancaires, et ce, à quiconque.

• Utilisez seulement un service de paiement en ligne sécuritaire (adresse URL « https »).

• Créez des mots de passe forts pour protéger vos systèmes informatiques. Oubliez les mots de passe avec le nom de vos enfants et leurs dates de naissance.

Le Québec au 2e rang 

Selon la Sûreté du Québec, «le Québec est au 2e rang au Canada en ce qui a trait au nombre de fraudes, après l’Ontario. En 2020, les fraudes ont représenté 17,1 M$ en pertes monétaires et ont fait plus de 17 000 victimes. Les stratagèmes frauduleux évoluent sans cesse. De nombreuses arnaques sont d’ailleurs reliées au contexte de la pandémie. Plus que jamais la population doit être aux aguets pour prévenir la fraude.»

Les fraudeurs misent sur la méconnaissance, la vulnérabilité des victimes, le sentiment d’urgence, l’autorité ou la rapidité pour arriver à leurs fins.

Invitation à la population

Le 24 mars prochain, un webinaire sera organisé conjointement avec la Banque du Canada. Les différents types de fraudes actuelles y seront abordés. Plus d’information sera également diffusée à ce sujet sur les médias sociaux au cours des prochains jours. Voici le lien direct : https://na.eventscloud.com/website/22629/ 

Des signalements essentiels

La fraude est un acte criminel. Qu’elle soit commise sur Internet, par téléphone ou en personne, elle doit être signalée le plus tôt possible aux policiers et au Centre antifraude du Canada au 1 888 495-8501.

Le Centre antifraude du Canada n’estime recevoir qu’un faible pourcentage de plaintes de victimes de fraudes au Canada. Ce bas taux de dénonciation pourrait s’expliquer notamment par l’embarras ou la honte des victimes; sentiments qu’exploitent les fraudeurs pour poursuivre leurs activités en toute impunité.

Le Centre antifraude du Canada vous invite à être vigilant;

Méfiez-vous des ventes à tout casser ou des prix fortement réduits (p. ex. 80 %)

Méfiez-vous des logements locatifs annoncés à un prix inférieur à la valeur sur le marché

Portez attention aux erreurs d’orthographe ou à la mention du produit comme étant « l’article

Méfiez-vous des offres d’animaux de compagnie en deçà de la valeur marchande

Méfiez-vous des acheteurs à l’étranger qui souhaitent acheter un produit sans l’avoir vu

Méfiez-vous des paiements en trop pour les articles que vous vendez

Méfiez-vous des grosses commandes qui doivent être expédiées rapidement

Selon le Centre antifraude du Canada il y a eu une hausse de tous les types d’escroqueries liées au défaut de livraison (y compris celles liées à des chiots, des logements à louer et la vente frauduleuse de produits contrefaits) depuis le début de la pandémie. Nombre de ces escroqueries sont liées à la demande accrue d’équipement de protection individuel (EPI), comme les masques, le désinfectant pour les mains, les gants et les écrans faciaux.

Toujours selon le Centre antifraude du Canada, méfiez-vous des fraudeurs qui veulent acheter les biens ou les services que vous vendez en ligne. Un fraudeur peut communiquer avec un vendeur en lui envoyant, par courriel ou messagerie texte, un message générique sur un article qu’il souhaite acheter sans l’avoir vu. Il affirme être à l’extérieur de la ville et offre plus que le prix demandé pour couvrir les frais d’expédition. Le vendeur recevra un paiement frauduleux sous forme de faux chèque ou par une carte de crédit falsifiée ou un faux courriel lui indiquant qu’il a un paiement en attente. Le message précise que les fonds envoyés seront transférés une fois que le vendeur aura transmis un numéro de repérage. Le vendeur expédie donc le produit et fournit le numéro de repérage connexe au fraudeur. Peu après, le vendeur se rend compte que l’avis de paiement est faux et ne reçoit aucuns fonds.

Pour plus d'informations, voir le site internet https://antifraudcentre-centreantifraude.ca/index-fra.htm

Source des informations, SPVQ et le site internet de Centre antifraude du Canada.

Météo pour Québec

Vous avez besoin d'aide?
Vous pouvez communiquer avec la ligne 1 866 APPELLE (1 866 277-3553), de l’Association québécoise de prévention du suicide qui est accessible 24h sur 24.

16607721798077944308