TÉMOINS - ENVOYEZ VOS INFOS, PHOTOS ET VIDÉOS - Zone911 est là pour vous informer ! Photos et vidéos ICI ou envoyez nous vos informations anonymes via la ZONE D'INFORMATION WEB 

Démantèlement d'un important réseau de production et de distribution de drogues de synthèse au Québec et en Ontario

 

Le SPVM a démantelé un important réseau de production et de distribution de drogues de synthèse.

Plusieurs perquisitions et arrestations ont eu lieu dans différentes régions du Québec et en Ontario.

Près de 300 policiers et policières ont participé à cette opération, qui a bénéficié du soutien de la Sûreté du Québec, de la Police provinciale de l’Ontario, du Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) et de Santé Canada.

Bilan

Un total de 22 perquisitions (immeubles et véhicules) ont eu lieu, à Montréal, à Trois-Rivières, dans Lanaudière (Entrelacs, Saint-Esprit, Saint-Lin, Sainte-Julienne et Chertsey), dans les Laurentides (Gore et Morin-Heights) et en Ontario (comté de Hastings et Napanee).

Dans le cadre de cette même enquête, neuf perquisitions avaient été réalisées, à Montréal, Saint-Hubert et Trois-Rivières.

L’ensemble de ces perquisitions ont permis jusqu’ici la saisie de :

 

Près de 1 million de comprimés d’amphétamines;

Plus de 50 000 comprimés additionnels à analyser;

Plusieurs centaines de litres de produits chimiques;

50 kg de poudre de métamphétamine;

De l’équipement servant à la fabrication de drogues (mélangeurs, cuves, barils, chaudières, bonbonnes de propane, monte-charge, etc.);

Des quantités diverses de MDMA (ecstasy), fentanyl, cocaïne et cannabis ;

Différentes armes prohibées (pistolets à impulsion électrique, coups-de-poing américains, couteaux)

Plusieurs milliers de dollars en argent comptant.

Le démantèlement des laboratoires servant à la production de drogues de synthèse prendra encore quelques jours avant d’être complété.

Munie de mandats, l’équipe Antigang de la Division du crime organisé a aussi procédé à l’arrestation de 13 suspects, soit 12 hommes et 1 femme.

La preuve sera soumise au DPCP afin de déterminer les divers chefs d’accusation en matière de production et de trafic de stupéfiants. Une seconde phase d’arrestations est donc à prévoir, a précisé le SPVM.

Poursuite de l’enquête

Une partie de la drogue produite par le réseau démantelé était écoulée à Montréal, à Québec et sur la Côte-Nord.

 Via les informations du SPVM

16607721798077944308