Québec : Un incendie fait un décès dans Limoilou

MISE À JOUR À 14h

Le service de police confirme que la victime est décédée suite à ses blessures. Selon les constatations des enquêteurs, la thèse de l’infraction criminelle est écartée. L’enquête est toutefois toujours en cours.

-------

Un peu avant 22h, hier, les pompiers sont intervenus pour un incendie dans un logement de la rue Jeanne Mance à Québec.

L'alerte a été lancée par un voisin au-dessus du logement en cause. Celui-ci a par la suite averti les autres locataires.

Sur place, les pompiers ont constaté la présence d'une fumée très opaque dans un logement et des fenêtres étaient noircies par la suie.
Une entrée forcée de la porte d’entrée au 2e étage a été nécessaire pour pénétrer dans le logement.

Une fois à l'intérieur, les pompiers ont constaté que la visibilité était presque nulle, «il y a de la fumée du plafond jusqu’au plancher du logement». Les pompiers ont procédé rapidement à une ventilation hydrodynamique, « il s'agit de faire l'utilisation d’une lance d’attaque avec un patron en jet diffusé pour sortir la fumée par la porte patio en créant un effet venturi. Cette méthode de ventilation permet de sortir la fumée à l’extérieur et améliore la visibilité dans le logement», a expliqué Bill Noonan, porte-parole du Service des incendies.

C'est par la suite qu'une victime inconsciente est retrouvée près de la porte de sortie du salon et un divan était en feu. Une fois l'évacuation effectuée, les pompiers ont débuté des manœuvres de réanimation puis les paramédics ont poursuivi l'intervention.

Le SPCIQ confirme qu'il n’y avait aucun avertisseur de fumée au plafond du logement où il y a eu l’incendie.

Le feu ne s'est pas propagé et les dommages ont été limités seulement au logement en cause.

Quelques locataires ont été évacués par mesure préventive et ceux-ci ont pu réintégrer leur logement.

Le commissariat aux incendies devra faire la lumière sur les circonstances et déterminer la cause.

Conseils de sécurité du SPCIQ
Assurez-vous que vos avertisseurs de fumée soient fonctionnels. Qu’ils soient à piles ou électriques, la durée de vie maximum d’un avertisseur de fumée est de 10 ans. L’avertisseur de fumée est le dispositif le plus efficace pour sauver des vies particulièrement si un feu se déclare la nuit.

DSC 1757DSC 1741154732974 10159410612889664 7287249506756336984 o153391233 10159410613419664 5945143911351339082 o153382368 10159410613099664 5183181359706662951 o153050171 10159410613494664 4844014622394299667 o152888768 10159410612894664 8863383373392285147 o152439642 10159410612874664 1180096996462948615 o

 

 

 

roy et morisette 2020 300x200

Météo pour Québec

Vous avez besoin d'aide?
Vous pouvez communiquer avec la ligne 1 866 APPELLE (1 866 277-3553), de l’Association québécoise de prévention du suicide qui est accessible 24h sur 24.

16607721798077944308