Un adolescent gravement blessé lors d'une action de « car surfing »

La police de Terrebonne fait enquête dans un dossier où un adolescent de 17 ans a été gravement blessé.

Les services de secours sont intervenus dimanche après-midi dans le stationnement du 1071 chemin du Coteau. Les premières informations indiquaient un accident impliquant un véhicule et un piéton.

Sur place, les policiers ont constaté que la victime est entièrement coincée sous un véhicule, et ceux-ci ont entrepris immédiatement des manœuvres pour tenter de la sortir de cette position.

Le Service des incendies est requis sur les lieux pour assister à la désincarcération.

La victime a été prise en charge par les paramédics et transportée immédiatement à l’Hôpital du Sacré-Coeur de Montréal pour des blessures importantes au niveau du bas du corps. Cet après-midi, le service de police indiquait que la victime était hors de danger. La victime, un homme de 17 ans de Mascouche.

Enquête policière

Lors de l'enquête des policiers, ceux-ci constatent qu'il s'agit « d’un cas de surf de véhicule « car surfing ».

Selon les informations obtenues par les policiers,

La victime « aurait pris place sur le capot du véhicule en mouvement conduit par un ami. La victime aurait glissé du capot et se serait retrouvée prise sous le véhicule.» a indiqué le Service de police.

Le conducteur, un homme de 17 ans de Mascouche, fut arrêté sur place.

Il pourrait faire face à des accusations de conduite dangereuse causant des lésions au palais de justice de Laval.

L’assistance d’un reconstitutionniste de la Sûreté du Québec fut nécessaire pour l’analyse complète de la scène, le véhicule, une Volkswagen Golf 2013, fut saisi et remorqué pour expertise.

L’enquête se poursuit.

Le Service de police tient à informer que ces comportements sont très dangereux et peuvent avoir de graves conséquences.

Le Code criminel prévoit des accusations de conduite dangereuse ou de négligence criminelle pour la pratique du surf de véhicule « car surfing ». Les contrevenants s’exposent à une peine d’emprisonnement allant jusqu’à 10 ans s’il en résulte des blessures graves et même à perpétuité en cas de décès.

Le Code de la sécurité routière sanctionne également ces actions avec l’article 434 : « Nul ne peut, alors qu’un véhicule routier est en mouvement, s’y agripper ou être tiré ou poussé par le véhicule et le conducteur ne peut tolérer une telle pratique ».

Les sanctions :

Pour le conducteur qui tolère que son véhicule soit utilisé pour faire du « car surfing » :

- Saisi du véhicule sur-le-champ pour une durée de 7 jours.

- Suspension immédiate du permis de conduire pour une durée de 7 jours.

(30 jours en cas de récidive – voir ci-bas)

- Amende allant de 1000$ à 3000$

- 12 points d’inaptitude seront ajoutés à son dossier de conduite

Pour la personne qui fait du surf de véhicule :

- Permis, ou le droit d’en obtenir un, suspendu sur-le-champ.

- Amende allant de 1000$ à 3000$

- 12 points d’inaptitude seront inscrits à son dossier.

Météo pour Québec

Vous avez besoin d'aide?
Vous pouvez communiquer avec la ligne 1 866 APPELLE (1 866 277-3553), de l’Association québécoise de prévention du suicide qui est accessible 24h sur 24.

16607721798077944308