Les policiers de Lac-Simon signent leur première convention collective

Les 14  policiers du Conseil de la Nation Anishnabe de Lac-Simonont signé leur première convention collective. Ils attendaient ce jour depuis qu'ils se sont syndiqués en avril 2013.

« Nous sommes très satisfaits de l'entente. Ça fait deux ans que nous sommes en discussion. Ces salariés ont nettement amélioré leurs conditions de travail en général et ils ont augmenté leur salaire et leurs vacances aussi », a indiqué le conseiller syndical assigné à la section locale 5153 du SCFP, Stéphane Lachance. 

 Les policiers de Lac-Simon avaient exercé des moyens de pression avant d'arriver à cette entente. Ils déploraient des conditions de travail anormalement difficiles. La plupart n'ont touché aucune augmentation depuis trois ans. Le salaire moyen était d'environ 18 $ l'heure. Les semaines de travail tournaient souvent autour de 80 heures, ce qui entraînait de l'épuisement et des problèmes de vigilance.

« C'est toujours satisfaisant de voir de nouveaux salariés profiter des avantages qui viennent avec la syndicalisation», de conclure le conseiller syndical.

Comptant plus de 112 700 membres au Québec, le SCFP représente environ 70 % de l'ensemble des employés municipaux au Québec, soit 31 600 membres. Le SCFP est de plus présent dans les secteurs suivants : les affaires sociales, les communications, l'éducation, les universités, l'énergie, les sociétés d'État et organismes publics, les transports aérien et urbain, ainsi que le secteur mixte.