Déficience intellectuelle et trouble du spectre de l'autisme : les pompiers et les policiers de Blainville mieux formés pour intervenir

BONNE NOUVELLE  

En cette semaine de la déficience intellectuelle, la Ville de Blainville est fière d’annoncer que tous ses patrouilleurs et ses pompiers auront suivi, d’ici l’été, un atelier de sensibilisation de trois heures visant à faciliter leur communication avec les personnes présentant une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l’autisme.

Le Centre du Florès, spécialisé en déficience intellectuelle et trouble du spectre de l’autisme, s’est associé à la Ville afin de développer l’atelier de sensibilisation et de produire un livret de communication destiné à soutenir le travail des pompiers et des policiers. Ce livret présente notamment des consignes en images qui pourront être utilisées rapidement avec les personnes ayant des difficultés de communication.

Cette initiative s’inspire d’un bon coup réalisé par le Service de la sécurité incendie de Lévis, qui a mis en place un tel projet en 2013. « Nous avons décidé d’emboîter le pas à la Ville de Lévis afin de nous assurer que les policiers et les pompiers de Blainville disposent eux aussi de toutes les connaissances et de tous les outils pour agir le plus efficacement possible en situation d’urgence et qu’ils comprennent bien la réalité parfois particulière des gens avec qui ils interviennent », explique Guy Frigon, président de la Commission de la sécurité et conseiller municipal.

Source: Ville de Blainville

Vignette : de gauche à droite : Pierre Lapointe (Service de la sécurité incendie), Mélanie Ouimet (Service de la sécurité incendie), Alexis Robitaille (Service de police), Pierre Blanchette (Service de la sécurité incendie), Frédérique Côté (Service de police), Éric Thibaudeau (Service de la sécurité incendie), Karine Turcotte (Centre du Florès), Marie-Claude Lafortune (Centre du Florès) et Guy Frigon (président de la Commission de la sécurité et conseiller municipal). En avant : Alexandre Poce (vice-président de la Commission de la sécurité et conseiller municipal), Mathieu St-Onge (usager du Centre du Florès) et Sylvain St-Onge (directeur général de la Société de l’autisme des Laurentides).