Menu
A+ A A-

2018 - Le meilleur bilan routier depuis plus de 50 ans au Québec

 

La Société de l'assurance automobile du Québec a rendu public aujourd'hui le bilan routier du Québec pour l'année 2018. Le nombre d'accidentés a diminué de 1 723 par rapport à l'année dernière, soit une diminution de 3 décès, de 68 blessés graves et de 1 652 blessés légers; il s'agit d'une baisse de 4,6 % par rapport à 2017. Cette amélioration est d'autant plus remarquable considérant que le risque d'accident s'est accru en raison de l'augmentation de près de 1 % du nombre de véhicules en circulation et de plus de 1 % du nombre de titulaires de permis.

• 359 personnes sont décédées les routes, soit 3 de moins qu’en 2017; il s’agit d’une hausse de 1,6 % par rapport à la moyenne de 2013 à 2017

• 1 435 personnes ont été blessées gravement, soit 68 de moins qu’en 2017; il s’agit d’une baisse de 8,5 % par rapport à la moyenne de 2013 à 2017

• 33 716 personnes ont été blessées légèrement, soit 1 652 de moins qu’en 2017; il s’agit d’une baisse de 4,7 % par rapport à la moyenne de 2013 à 2017

• le nombre de décès chez les 15 à 24 ans a diminué de 35,1 % par rapport à 2017

• le nombre de décès chez les motocyclistes est stable par rapport à 2017. Il y a cependant une augmentation de 2,1 % par rapport à la moyenne de 2013 à 2017

• le nombre de décès chez les piétons a diminué de 9,2 % par rapport à 2017. Toutefois, par rapport à la moyenne de 2013 à 2017, il s’agit d’une augmentation de 16,9 %

• le nombre de décès dans un accident impliquant un véhicule lourd a augmenté de 5 % par rapport à 2017

bilan2018

En détails 

Les 15 à 24 ans : retour à l'amélioration

• Le nombre de décès est passé de 77 en 2017 à 50 en 2018; il s'agit d'une amélioration de 21,9 % par rapport à la moyenne de 2013 à 2017.

• Le nombre de blessés graves est passé de 374 à 304 pour la même période; il s'agit d'une amélioration de 20,4 % par rapport à la moyenne de 2013 à 2017.

• Près d'un décès sur 3 survient entre 20 h et minuit.

• Les accidents surviennent principalement la fin de semaine, l'été ou l'automne.

• Chez 35,5 % des 15 à 24 ans occupant un véhicule de promenade qui sont décédés, le non-port de la ceinture de sécurité était en cause alors qu'en 2017, la proportion était de 25,5 %.

• La vitesse et la conduite imprudente sont en tête des principaux facteurs de décès.

Les cyclistes : des progrès en continu

• Les nombres de blessés graves et de blessés légers ont diminué respectivement de 29,5 % et de 12,5 % par rapport à 2017, alors que le nombre de décès est resté stable à 10 décès.

• Le nombre d'accidentés à vélo est en baisse de 17,6 % par rapport à la moyenne des 5 dernières années.

• Pour 63,1 % des accidentés, la collision avec un véhicule routier a eu lieu à une intersection.

• Plus de la moitié (51,6 %) des blessures et des décès surviennent durant l'été.

• La distraction est la principale cause d'accidents et concerne autant le conducteur que le cycliste.

 

Les motocyclistes : baisse des accidentés

• Le nombre de décès est demeuré stable à 49 décès, alors que les nombres de blessés graves et de blessés légers ont connu une baisse respective de 5 et de 54 par rapport à 2017.

• Pour 49,3 % des accidentés, la moto était le seul véhicule impliqué, comparativement à 31,2 % pour le total des accidentés non motocyclistes.

• La distraction, la vitesse et le fait de ne pas céder le passage sont les principales causes d'accidents.

• C'est en été, l'après-midi et la fin de semaine, sur des routes droites et entre les intersections, que surviennent principalement les accidents.

 

Les piétons : moins de décès, plus de blessés

• Le nombre de décès est en diminution de 9,2 %, passant de 76 en 2017 à 69 en 2018. Il est cependant en augmentation de 16,9 % par rapport à la moyenne de 2013 à 2017.

• Les nombres de blessés graves et de blessés légers ont augmenté respectivement de 5,8 % et de 3,1 % par rapport à 2017.

• La distraction sous toutes ses formes est la principale cause d'accidents et concerne autant le conducteur du véhicule que le piéton.

• Dans 66,3 % des cas, le piéton traversait la chaussée.

• Près d'un accident sur 3 survient entre 16 h et 19 h.

• C'est à l'automne que sont survenus 32,4 % des blessés et décès.

 

Les 75 ans ou plus : hausse des accidentés

• Le nombre de décès est passé de 43 en 2017 à 52 en 2018; il s'agit d'une hausse de 20,9 % et d'une hausse de 2,8 % par rapport à la moyenne de 2013 à 2017.

• Le nombre de blessés graves est passé de 57 à 84 pour la même période; il s'agit d'une hausse de 47,4 % et d'une hausse de 11,7 % par rapport à la moyenne de 2013 à 2017.

• Dans 38 % des cas, les personnes décédées étaient des piétons.

• Quatre accidents sur 10 surviennent entre midi et 16 h.

• La distraction est la cause d'accidents la plus souvent mentionnée.

bilan2018 2

bilan2018 3

bilan2018 4

bilan2018 5

Source: SAAQ

 

Retour en haut