Menu
A+ A A-

Mise en garde aux parents et aux jeunes: fraude «la Guich»

Le Service de police de la Ville de Québec met en garde les jeunes et leurs parents à la suite de plaintes de fraude surnommée « la Guich ».

Selon les informations policières, lors de ce stratagème, un fraudeur initie un contact avec sa jeune victime sur les médias sociaux ou dans un lieu public afin de lui faire miroiter la possibilité de gagner de l’argent très rapidement et sans risque.

Modus operandi

Le fraudeur :
Explique à la victime qu’elle n’a qu’à lui « prêter son compte bancaire » en vue d’une transaction, et ce, en échange d’une compensation financière

Convainc la victime de lui transmettre ses informations bancaires et ses coordonnées personnelles

Procède à un dépôt au compte de la victime (avec de l’argent obtenu frauduleusement)

Conduit la victime à son institution bancaire où celle-ci doit faire un retrait dans son compte et prend ensuite possession de l’argent obtenu.

Un jeune qui participe à cette fraude verra son dossier entaché auprès de l’institution financière et pourrait faire face à des accusations criminelles. Celui-ci pourrait également devoir rembourser la somme frauduleusement obtenue.

Voici quelques conseils de prévention :

Ne divulguez jamais vos informations bancaires à quiconque.

Méfiez-vous de toute offre pour obtenir de l’argent facilement ; soyez vigilant, il s’agit d’une escroquerie.

Soyez à l’affut de changements particuliers chez un jeune : nouveaux vêtements, nouvelles fréquentations, comportement inhabituel.

D’autres conseils en matière de fraude et d’escroquerie sont disponibles sur le site Internet du SPVQ.

Tout renseignement concernant ce type de fraude doit être transmis au Service de police en composant le 911 pour une intervention immédiate. Pour transmettre une information qui sera traitée de façon confidentielle, composez le 418 641-AGIR (2447) et pour les gens de l’extérieur de la ville de Québec, le 1 888 641-AGIR, sans frais. Le numéro de dossier en référence est le QUE180108-023.

Source  SPVQ

Retour en haut