Menu
A+ A A-

Importants barrages contre l’alcool à Québec et à Lévis

Les policiers de Québec, Lévis, la Sûreté du Québec, police du CN et les agents de Contrôle routier se sont unis jeudi soir pour effectuer deux importants barrages contre l’alcool et la drogue au volant, et ce sur les deux rives. 

Entre 21 h et minuit, les deux barrages ont été déployés aux sorties sud et nord du pont de Québec. Ainsi, tous les conducteurs qui empruntaient le pont étaient automatiques vérifiés. De plus, toutes les plaques d'immatriculation étaient vérifiées par un système de reconnaissance des plaques d'immatriculation par caméra installée sur une autopatrouille. 

Au total, 325 véhicules ont été vérifiés.

DSC 8802

Seule une femme de 39 ans a été arrêtée pour conduite avec les capacités affaiblies par l’alcool. "À l’alcootest, cette dernière a fourni un échantillon d’haleine de 274 mg par 100 ml de sang." a indiqué le SPVQ. Elle dépassait donc plus de 3x la limite permise. 

Également, un automobiliste a passé un test avec l’appareil ADA, (appareil de détection approuvé) et le résultat était « caution ».

Du côté de Lévis, 1740 conducteurs ont été vérifié, 12 ont passé le test de l'ADA, toutefois, bonne nouvelle, aucune arrestation n'a été effectuée. 

En tout, près d’une cinquantaine de policières ont été déployés sur les deux rives. Du côté de Québec, un agent-évaluateur, un maître de chien, des policiers de l’unité moto et officiers ont pris part à cette opération.

DSC 8804

Ces deux importants barrages à grandes visibilités permettent de passer un message clair, comme quoi les policiers seront actifs et présents sur la route , les barrages vont se multiplier, et ce jusqu'au 3 janvier. Tous les corps de police de la province vont déployer des barrages dans toutes les régions du Québec en tout temps, peu importe la journée de la semaine et l’heure. 

DSC 8912

Le service de police de Québec rappelle que conduire avec les capacités affaiblies est un acte criminel.

La porte-parole de la Sûreté, Béatrice Dorsainville, indiquait qu’entre 2012 et 2016, 30 % des accidents de la route impliquant l’alcool, au Québec, étaient mortels. 15 % avec des blessés graves et 5 % avec blessés légers. Chez les jeunes, les 18-24 ans, ceux-ci étaient impliqués dans 35 % des accidents impliquant l’alcool.

Retour en haut