Menu
A+ A A-

La police de Québec met en garde les commerçants : Fraude téléphonique et cyberfraude par carte de crédit

Fraude téléphonique et cyberfraude par carte de crédit

Le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) désire mettre en garde les commerçants de la région de Québec d’une fraude téléphonique ou d’une cyberfraude avec carte de crédit frauduleuse de plus en plus répandue.

Modus operandi

Les suspects appellent ou envoient un courriel à un commerçant et effectuent une transaction d’objets majoritairement dispendieux (spas, vélos de grande valeur, objets d’art, matériel de serre hydroponique, métaux précieux, souliers, bottes, etc.).

Toutefois, ils utilisent une ou des cartes de crédit frauduleuses afin de payer la marchandise. Une fois l’achat effectué, les suspects recrutent un livreur sur les sites de petites annonces afin de livrer les objets, souvent dans la région de Montréal.

Lorsque le livreur arrive à l’adresse prévue, les fraudeurs demandent à ce dernier de se diriger plutôt vers un stationnement public où ils transfèrent la marchandise dans un autre véhicule pour ensuite quitter les lieux. De façon générale, les commerçants lésés réalisent que la transaction a été frauduleuse quelques jours plus tard.

Le SPVQ rappelle aux commerçants de se méfier de transactions effectuées avec cartes de crédit alors qu’ils n’ont jamais été physiquement en présence de celle-ci. Lors de ce genre de transaction, les commerçants doivent absorber les pertes en cas de fraude.

Les commerçants sont invités à consulter leur fournisseur de terminaux point de vente (TPV) afin de connaître quelles sont leurs protections en pareilles circonstances. Ils peuvent aussi se prémunir d’un forfait approprié pour effectuer des transactions sans avoir la carte en main, et ce, dans le but d’éviter d’importantes pertes financières en cas de fraude.

Retour en haut