Menu

envoyez nous photos 300

envoyez nous vos photos

A+ A A-

CAA-Québec : l'argent des radars photo enfin investi en sécurité routière

 

Huit ans après les premières  infractions détectées par les radars photo et les appareils de surveillance aux feux rouges au Québec, CAA-Québec se réjouit que les sommes amassées soient enfin prêtes à être investies en sécurité routière.

L'argent des radars photo est versé dans le Fonds de la sécurité routière et s'y accumulait depuis le début, en 2009. Jeudi, Québec a dévoilé un programme d'aide financière assorti d'une enveloppe de 30 millions de dollars.

«Pour nous, c'était une condition essentielle : l'argent des radars photo devait être réinvesti en sécurité routière, et c'est enfin le cas. Une amende, évidemment, ça fait mal au coeur. Mais lorsqu'on sait que notre argent sert à améliorer la sécurité routière dans nos villes, dans nos quartiers, la pilule est plus facile à avaler», selon la vice-présidente communications et affaires publiques de CAA-Québec, Sophie Gagnon.

30 millions de dollars pour des projets en sécurité routière
De l'aide financière sera donc disponible pour des projets en sécurité routière, de différents types. Cela pourrait être, par exemple, de créer des aménagements plus sécuritaires autour d'une école, de mener des actions de sensibilisation, de soutenir la recherche sur les impacts du cannabis au volant ou d'aider des gens qui vivent avec les conséquences d'un accident de la route.

CAA-Québec participe au choix des projets
CAA-Québec est fier de siéger au comité consultatif qui recommandera les projets au ministre des Transports. «Alors au travail! Le programme permettra aux gens de se mobiliser pour la sécurité routière et nous avons très hâte de découvrir leurs projets, qui viendront compléter toutes ces initiatives des villes et des gouvernements», s'enthousiasme Mme Gagnon. Il s'agit donc d'un outil supplémentaire en matière de sécurité routière, qui contribuera, espérons-le, à diminuer les drames sur les routes.

Pour CAA-Québec, le but des radars photo et des caméras aux feux rouges demeure: diminuer le nombre de victimes de la route, et non engranger des profits. Le programme annoncé vient donc boucler la boucle et rendre les radars photo acceptables aux yeux des automobilistes.

Radars photo : avec parcimonie SVP!
Mais attention, CAA-Québec tient à rappeler que cette technologie doit être utilisée avec parcimonie, dans les zones accidentogènes difficiles d'accès pour les policiers. «Rien ne pourra remplacer les patrouilleurs sur la route, ne l'oublions pas», indique Mme Gagnon.

À propos de CAA-Québec
Rappelons que CAA-Québec, un organisme à but non lucratif fondé en 1904, assure la tranquillité d'esprit à chacun de ses membres en lui offrant des avantages, des produits et des services de haute qualité dans les domaines de l'automobile, du voyage, de l'habitation et de l'assurance. Acteur important en sécurité routière à chaque étape de la vie, CAA-Québec mène des actions et des interventions notamment liées à la vérification de sièges d'auto pour enfant, à son programme de brigade scolaire et à ses tournées de sensibilisation auprès des aînés et dans les écoles secondaires.

Source: CAA / communiqué

 

Retour en haut