Blogue avec Josée Querry : Fous moi donc la paix

Par un beau samedi après-midi, un appel d'urgence entre au poste. Je n'oublierais jamais tous les menus détails de cette journée et des jours à suivre. Un homme a tenté de tuer sa femme. Il l'a tellement battu, elle est dans un état critique. L'homme en question, j'en ai peur depuis le début de mon service. C'est un vrai criminel endurci, celui que tous craignons. Mais ce jour là, je suis seule. Mon back up est loin. J'ai la trouille pis pas à peu près. Mais le sujet s'est enfui. On ne le retrouve nul part.

Le lendemain, on m'envoie à l'hôpital rencontrer la victime qui est dans un piètre état. Ça prend une déclaration pour qu'on puisse déposer des accusations contre le suspect au plus vite. Je la rencontre et prend sa déclaration. Elle fait tellement pitié, elle a peur de lui. Nous avons une garde policière à sa porte jusqu'à ce qu'on le retrouve. Elle hésite à donner une déclaration, elle commence à lui trouver des excuses. Cercle vicieux de la violence conjugale. Pauvre femme! Je lui explique que dans la province, nous portons des accusations pour violence conjugale. 

Nous cherchons toujours le sujet. ll se cache, il bouge. Même avec notre chien pisteur nous n'arrivons pas à le tracker. C'est un endurci, un vrai criminel. 

Un bon matin, suite à une émeute, où la vie de nos membres furent tous mise en danger, où notre camion fut brûlé, nos vitre d'autos cassés, nous recevons un appel au poste et un homme demande pour me parler. Et de me dire: I'll fucking find you way before you find me bitch! J'ai placé ma tête sur le bureau et j'ai pleuré, je savais que tout allait changer. Il me tenait responsable d'avoir fait ma job soit d'avoir porté des accusations contre lui.

Je vous épargne ce que j'ai vécu jusqu'à ce qu'il soit retrouvé et arrêté plusieurs jours plus tard. Presque toute les nuits, pendant 14 ans j'ai rêvé à lui. Je rêvais qu'il gagnait toujours sur moi. Juste le fait de mentionner son nom me donnait des nausées. Mon témoignage à la cour devant lui fut un des plus difficiles de ma carrière.

Maintenant que je vous ai mis en contexte, mon but ici est d'écrire sur la thérapie que j'ai fait avec ma psychologue. Je veux vous parler des IMO soit la thérapie de l'intégration par le mouvement oculaire. Comme je le dis toujours, je ne suis pas psychologue, j'écris avec mon expérience. Si quelqu'un veut me corriger ou ajouter, svp n'hésitez pas. 

“L'IMO utilise le mouvement oculaire guidé pour aider un patient à accéder à l'information enregistrée dans toutes les modalités sensorielles, cognitives et émotives. L'IMO fait appel au ressources d'intégration et de résolution quand surviennent des expériences pertubantes et leurs conséquences psychologiques. L'IMO est rapide et efficace parce qu'il aide l'esprit à faire ce pour quoi il est désigné: s'autoguérir en utilisant ses propres ressources internes” (texte de Danie Beaulieu PhD)

Concrètement, ça se passe comment? On trouve une phrase qui nous rappelle l'événement. Dans le cas que je viens de vous décrire plus haut, nous avons seulement utilisé le nom de l'homme. Pour moi, son nom seulement, évoquait toutes ces peurs et douleurs enfouies en moi depuis plusieurs années. La psychologue s'assoit devant moi et avec un mouvement de ses doigts mentionne le nom et je suis ses doigts avec mes yeux seulement. Dès qu'une pensée survient, je la verbalise, on en parle. Et on recommence et recommence tant et aussi longtemps qu'on a pas réglé le problème. Dans ce cas, j'ai pleuré, crié, vomi mais ce que ça valait la peine. Lorsque nous avons terminé le traitement, la dernière pensée que j'ai eu pour cet homme a été: Fous moi donc la paix. 

Mes cauchemars face à cet individus ont cessé. Je suis capable de parler de lui sans ressentir une grande crainte. Il fait partie du passé. L'IMO a fonctionné dans ce cas. 

Le but de mon texte est de vous inciter à consulter le plus vite possible suite à un événement traumatisant ce qui aura comme conséquence de classer le trauma à la bonne place dans votre cerveau afin qu'il ne vienne pas vous hanter plus tard. 

J'espère avoir pu aider un petit peu aujourd'hui!

Pour en savoir plus sur Josée Querry : www.joseequerry.com 

Profitez aussi de l’occasion pour vous abonner à la page Facebook Histoire d’une fille et le TSPT
Déjà, plus de 4200 personnes. 
facebook m