COVID-19 EN DIRECT AU QUÉBEC

COVID-19 - La situation au Québec en ce 1re octobre 2020

933 nouveaux cas 
Pour un nombre total de personnes infectées de 75 221.

Aussi, 2 décès sont survenus dans les 24 dernières heures, auxquels s'ajoutent 12 décès survenus entre le 24 et le 29 septembre et 2 autres survenus avant le 24 septembre, pour un total de 5 850 décès.

Le nombre d'hospitalisations a augmenté de 13 par rapport à la veille, avec un cumul de 275.

Parmi celles-ci, le nombre de personnes se trouvant aux soins intensifs a augmenté de 3, et s'élève maintenant à 46.

Les prélèvements réalisés le 29 septembre s'élèvent à 33 510, pour un total de 2 368 195.

Source: https://www.quebec.ca/sante 

Un massothérapeute arrêté : Victimes potentielles recherchées

Le Service des enquêtes sur les crimes majeurs de la Sûreté du Québec a pris la responsabilité de l’enquête concernant l’arrestation de Jean-François Morrison, massothérapeute de Saint-Jérôme, relativement à une série d’actes à caractère sexuel commis dans l’exercice de ses fonctions.

L’enquête est menée en collaboration avec le Service de police de Saint-Jérôme.

Selon les informations de la Sûreté du Québec, lors de séances de massage, Jean-François Morrison, 37 ans, aurait effectué des attouchements sexuels sur ses clientes.

Jusqu’à maintenant, plus d’une trentaine de victimes d’agression sexuelle se sont manifestées et l’enquête tend à démontrer qu’il pourrait y avoir d’autres victimes.

L’individu a comparu au palais de justice de Saint-Jérôme le 16 avril dernier pour faire face à trois chefs d’accusation d’agressions sexuelles. Il a été libéré et devrait comparaître à nouveau à une date ultérieure.

Puisque plusieurs victimes ont été identifiées, la structure de gestion des enquêtes sur les crimes en série (GECS), coordonnée par la Sûreté du Québec, a été déployée. Il s’agit d’une structure de commandement unifié au sein de laquelle les services de police québécois travaillent en partenariat afin d’identifier rapidement les crimes commis par des prédateurs et de procéder à leur arrestation. Cette coordination provinciale permet donc une mise en commun des ressources policières et vise à mieux protéger les victimes.

La Sûreté du Québec rappelle qu’en tout temps, le public peut également transmettre des informations de façon confidentielle à la Centrale de l’information criminelle de la Sûreté du Québec au 1 800 659-4264.

Droits d'auteurs

ARTICLE, REPORTAGE ET PHOTOS PROTÉGÉS PAR LES DROITS D'AUTEURS - Toute reproduction, totale ou partielle, photos, vidéos, articles, publié sur Zone911 est strictement interdite. Les auteurs des photos et articles détiennent toujours les droits lorsqu'elles ont été produite par eux. Toutes les publications sur Zone911 ont été dûment autorisées par les auteurs. Sachez que vous pouvez toujours partager les reportages sur vos médias sociaux comme Facebook via les boutons de partage ou à partir du URL de l'article. Voir la section, conditions d'utilisation pour plus de détails.