Menu
A+ A A-

Le capitaine Serge Dessureault du Service des Incendies de Montréal perd la vie au K2

  • Publié dans Pompiers
PHOTO FACEBOOK PHOTO FACEBOOK

Triste nouvelle, le capitaine de la Caserne 19 du SIM a perdu la vie ce matin alors qu’il était à escalader la montagne du K2 avec neuf autres Québécois. Il était à la tête d’une expédition internationale d’alpinisme.

Alpiniste et pompier, il aurait fait une chute du K2 à 9 h 25 ce matin (12 h 25 au Québec), près du camp 2 à 6700 mètres d’altitude. Son corps a été retrouvé.

Le capitaine Serge Dessureault était âgé de 53 ans et avait 28 années de services au SIM.

Celui-ci s’est fait connaître du grand public dans la série docu-réalité Alerte 5, présentée sur le réseau de TVA. Il était le capitaine de la caserne 19, située sur la rue De Lorimier au coin d’Ontario, en plein arrondissement de Ville-Marie. La caserne 19 est une des plus actives du Grand Montréal. Nous avons pu apprécier l’homme et le capitaine qu’il était, un homme de grand coeur, passionné et dévoué.

alerte5
Photo TVA Nouvelle - Série Alerte 5

La Ville de Montréal a réagi suite à son décès. « C’est avec une grande tristesse et un immense regret que le SIM a appris le décès du capitaine Serge Dessureault, de la caserne 19, suite à une chute mortelle à proximité du sommet du K2. Nos plus sincères condoléances à la famille ainsi qu’aux collègues pompiers », a indiqué la Ville de Montréal via son compte Twitter.

36752994 10156553846506340 6887237280432390144
Photo Sylvain Ryan

Il était parti pour gravir la montagne du K2 au Pakistan. À la mi-juin il avait débuté l’ascension de la montagne du K2, le 2e plus haut sommet du monde (8611m). Le K2 est plus difficile que le mont Everest, demande plus de techniques, est considéré comme dangereux et imprévisible. Son bût était de tenter de monter jusqu’au sommet.

Il y a deux ans, en 2016, lors d’une première ascension, il avait passé près de perdre la vie lors d’une avalanche. Le camp III avait été détruit. Il avait déjà escaladé auparavant le mont Everest. Selon plusieurs médias, il voulait être le premier Québécois à avoir gravi l’Everest et le K2.

Hier, il venait de passer la nuit au camp 2 à 6700 mètres. Ils devaient se lever ce matin pour se diriger vers la barre des 7000 m pour s’y acclimater. Le groupe devait retourner vers le camp de base par la suite.

De la part de Zone911, nous offrons nos sympathies à sa famille, à ses proches ainsi qu'à tous les pompiers du SIM.

 

Retour en haut