L’Association des Pompiers de Montréal s’active déjà à la collecte de jouets - ZONE911 (média collaboratif)
Menu

envoyez nous vos photos

A+ A A-

L’Association des Pompiers de Montréal s’active déjà à la collecte de jouets

  • Publié dans Pompiers
IMAGE COURTOISIE IMAGE COURTOISIE

L’Association des Pompiers de Montréal s’active déjà à la collecte de jouets en prévision de sa campagne annuelle de distribution de paniers de Noël et de jouets aux familles économiquement faibles de Montréal

C’est pour réchauffer le coeur de plusieurs centaines de tout-petits et de pré-adolescents que les pompiers de Montréal s’activent, en cette veille de la période des déménagements, à recevoir en casernes les dons de jouets neufs ou en bon état des montréalais. La gestion de cette cueillette est faite de façon proactive dans les 67 casernes du territoire desservi par le SIM.

C’est ce qu’a fait savoir aujourd’hui le président de l’Association des Pompiers de Montréal, Ronald Martin, qui a précisé que les pompiers montréalais récoltaient à longueur d’année, depuis quelques décennies, dans chacune des casernes, ces jouets destinés à faire des centaines d’enfants heureux à l’époque de la période des Fêtes de Noël et du Premier de l’An qui fait place aussi à la grande distribution de plusieurs centaines de paniers de victuailles à autant de familles dont le besoin d’aide et de soutien est plus que criant.

« J’invite les citoyens à venir déposer en casernes ces jouets neufs ou presque neufs et qui, pour ceux qui bien qu’usagés sont en bon état, connaîtront une deuxième vie hautement appréciée après être passés entre les mains expertes des pompiers et autres bénévoles qui s’activent à leur redonner vie » a poursuivi le leader syndical en affirmant que ce sont, dans la majorité des cas, les seuls cadeaux que des centaines d’enfants vivant la pauvreté recevront à Noël.
Faisant appel au sens civique des citoyens, les pompiers de Montréal insistent sur le fait que les jouets dits usagés ne doivent pas s’apparenter à des jouets bons à aller aux rebuts, leur restauration ayant des limites. Les casse-têtes, jeux de société et éducatifs, Lego, livres, figurines, poupées et autres du même acabit sont privilégiés. Les peluches et toutous, à moins d’être dans leurs emballages d’origine, les gros objets, les vêtements, les jeux à caractère violent, religieux ou raciste ne sont pas acceptés, tout comme les téléviseurs et autres appareils électroniques, et ce, pour des raisons bien évidentes.

« Depuis 1988, plus de 85 000 boîtes-cadeaux ont été remises à des dizaines de milliers d’enfants défavorisés de la métropole qui ont ainsi pu bénéficier directement de cette initiative annuelle des pompiers qui a contribué à leur réchauffer le coeur et leur apporter un peu de réconfort » a conclu monsieur Martin qui a précisé que la tradition était loin de s’éteindre.

Source: L’Association des Pompiers de Montréal

Retour en haut