Menu

envoyez nous vos photos

envoyez nous photos 300

A+ A A-

Décès de la policière Katia Pitre

  • Publié dans Policier

Triste nouvelle, nous avons appris le décès de Katia Pitre, une policière du Service de police de Québec qui se battait depuis 6 ans contre un rare cancer des ovaires.

Katia Pitre est décédée hier en fin d'après-midi, elle était âgée de 32 ans.

En décembre 2011, on lui a diagnostiqué un cancer épithélial ovarien avancé.

Une femme courageuse, un exemple

Elle se battait depuis pour rester en vie alors que les pronostiques étaient contre elle. Katia s’est battue comme une battante face à ce cancer et elle était impliquée dans la recherche médicale. 

En décembre 2013, deux ans après son diagnostic, une levée de fond avait été créer pour l’aider à participer à une étude clinique d’immunothérapie disponible uniquement aux États-Unis.

Les médias avaient rapporté la nouvelle et un vent de générosité s’était levé dans la population et des intervenants du milieu de l’urgence, en moins de quelques jours seulement plus de 312 000 $ avaient été amassés, le montant nécessaire pour permettre à Katia Pitre de recevoir des traitements à l’Université américaine du Minnesota. L’équipe médicale américaine lui avait accordé la dernière place pour cette étude de phase II.

Ce fond permettait à cette jeune policière des chances supplémentaires de survie et l’espoir de rémission.

Depuis, elle avait ouvert une page Facebook (Katia Pitre - Mon combat contre le cancer) pour permettre aux gens de la suivent dans son combat. Le 14 aout dernier, elle écrivait dans son dernier message qu’elle débutait une nouvelle combinaison à des fins expérimentales avec son équipe médicale à Sherbrooke et elle poursuivait les traitements d’immunothérapie. Dans les derniers mois, elle avait reçu des traitements en Suisse qui avaient été éprouvants physiquement et elle avait dû recevoir plusieurs transfusions sanguines.

ARTICLES EN LIEN: 

Retour en haut

SUIVEZ-NOUS VIA FACEBOOK