Menu
A+ A A-

Bilan des multiples barrages routiers au Québec: près de 1000 arrestations

Voici le bilan de l’opération nationale concertée de prévention de la capacité de conduire affaiblie par l’alcool, la drogue ou une combinaison des deux qui a eu lieu du 29 novembre 2018 au 3 janvier 2019.

Il y a une bonne nouvelle, le nombre d’arrestations est descendu sous la barre des 1000, une première depuis plusieurs années.

Au total, les corps de la police de la province ont effectué cette année plus de 2 800 opérations policières, et ce à la grandeur de la province.

Bilan émis en janvier 2019
Lors de l’opération concertée de cette année, qui s’est tenu entre le 29 novembre 2018 au 3 janvier 2019, 960 conducteurs ont été arrêtés pour la capacité de conduire affaiblie par l’alcool, la drogue ou une combinaison des deux.

Il semble que la légalisation du cannabis n’a pas eu d’effet à la hausse sur le nombre d’arrestations. Toutefois, les statistiques ne départagent pas ceux arrêtés pour l’alcool et/ou la drogue, il s’agit de statistiques générales.

Bilan 2018
Fait à remarquer, l’année dernière, le bilan de l’opération était de 1000 conducteurs arrêtés pour le même nombre d’opérations. Ces opérations se sont tenues aussi entre le 29 novembre 2017 et le 3 janvier 2018.

Bilan 2017
Le nombre d’arrestations était nettement plus élevé, pour un total de 2395 opérations, 1500 arrestations ont été effectuées lors de l’opération VACCIN, tenue entre le 24 novembre 2016 et le 3 janvier 2017.

Bilan 2016
Du 26 novembre 2015 au 3 janvier 2016, les policiers du Québec ont vérifié plus de 200 000 véhicules lors de contrôles routiers contre l’alcool ou les drogues, dans l’ensemble de la province. Ils ont procédé à 1 350 arrestations.

Bilan 2015
Du 27 novembre 2014 au 4 janvier 2015, les policiers ont tenu plus de 2 600 contrôles routiers dans l’ensemble de la province et ont procédé à 1 428 arrestations.

Si les deux dernières années sont demeurées stables avec moins d’arrestations comparativement aux dernières années (2015, 2016 et 2017) il n’en demeure pas moins que le nombre d’arrestations est très élevé, que l’alcool et la drogue au volant demeurent de sérieux problèmes, et ce, malgré les campagnes de sensibilisation et les nombreuses options de raccompagnement offertes. Les corps de police de la province ont indiqué que les policiers seront très actifs, les opérations policières de prévention de la capacité de conduire affaiblie se poursuivront tout au long de l’année.

Retour en haut